Usages

Le monde des assistants vocaux

Au fil de nos articles, vous découvrez les assistants conversationnels.

Aujourd’hui, nous allons vous faire découvrir le monde des assistants vocaux et vous montrer leurs multiples avantages, mais aussi leurs limites actuelles. Découvrez si vos enceintes intelligentes vont remplacer les chatbots sur canaux écrits ou si elles viendront les compléter.

Pour commencer, c’est quoi un assistant vocal ?

Les assistants vocaux sont une forme de chatbot conversationnel. Ils permettent d’échanger par le biais de la voix, ils intègrent donc le TALN (Traitement Automatique du Langage Naturel, ou NLP pour Natural Language Processing), à la fois pour comprendre les utilisateurs et pour formuler les réponses vocales.

Dans l’idée, il suffit d’exprimer une demande à l’oral en plaçant un mot-clé au début de celle-ci (ex : « Ok Google, donne-moi la météo »), et le bot y répondra vocalement. L’assistant vocal est souvent associé à une solution d’intelligence artificielle (IA) qui va lui permettre de traduire les informations orales en informations qu’il pourra utiliser pour renseigner l’usager.

Des études démontrent que la voix reste 3 fois plus rapide que l’écrit, mais le texte – qui est discret et multitâches – a encore de nombreux atouts.

L’écrit ou la parole comme référence conversationnelle ?

La voix est le moyen le plus naturel d’exprimer un besoin. Utiliser notre voix permet de libérer nos mains et notre regard des écrans. Cette expérience utilisateur (UX) sans écran, que certains nomment Zero UI, pourrait paraître presque une évidence selon Gartner qui prédit que 30% de la navigation sur Internet se fera sans écran d’ici 2020.

Néanmoins, la voix n’est pas adaptée à toutes les situations. Les enceintes intelligentes intègrent parfaitement nos maisons, car la sphère privée favorise la parole et assure une forme de confidentialité. Au bureau, si elles ont leur place dans des salles de réunion, leur intégration dans des environnements partagés (ex : open space) reste plus délicate.

L’autre aspect à ne pas sous-estimer concerne notre capacité de mémorisation. En particulier lorsqu’il s’agit de se souvenir précisément d’une série de mots ou de chiffres qui n’ont pas de lien direct.

Une personne aura beaucoup de mal à retenir des informations contenant de grandes séries de chiffres (n° de téléphone, adresse, horaires d’ouverture, etc.).

L’affichage graphique d’informations reste donc essentiel pour que les assistants vocaux intègrent le quotidien des utilisateurs et Amazon et Google l’ont bien compris en sortant respectivement l’Amazon Echo Show et le Google Nest Hub.

Les enceintes intelligentes ont-elles leur place sur votre lieu de travail ?

Pour répondre à cette question, prenons comme exemple l’assistant vocal d’Amazon.

Alexa for Business est un service qui permet aux organisations et aux employés d’utiliser Alexa pour être plus productif. Les employés peuvent utiliser Alexa comme leur assistant intelligent afin d’être plus productif dans leur salle de réunion, au bureau, et même à leur domicile.

Amazon tente d’imposer ses assistants dans nos bureaux. Avec Alexa dans vos entreprises, vos collaborateurs pourront par exemple réserver des salles de conférence, gérez leurs calendriers professionnels, gérer leurs horaires, etc.

Ces fonctionnalités visent à simplifier les méthodes utilisées pour des tâches secondaires afin de vous focaliser sur les tâches essentielles.

Un assistant vocal est un moyen simple et intuitif d’interagir avec la technologie que nous utilisons au quotidien. Qu’il s’appelle Alexa, Google Assistant ou encore Wikit, il ne vous reste plus qu’à jauger s’il mérite sa place sur votre bureau à coté de votre plante verte. N’oubliez pas de l’alimenter, que ce soit avec des connaissances et des compétences pour l’un 🧠, et en eau pour l’autre 💦.

Pour découvrir la solution Wikit, n’hésitez pas à demander une démo gratuite.